Annabel et Max : Adultes consentants de Sonia Alain.

Avec le résumé et la couverture, plus le titre du livre, je m’attendais à une lecture sentimentale érotique.
J’ai été agréablement surprise et je ne m’attendais surtout pas à ce genre de lecture.
Une chose est sur, c’est que le titre cache bien son jeu,
« Annabel et Max, Adultes consentants » est tout sauf anodin.
La plume de Sonia Alain est fluide, entrainante et forte.
L’intrigue est là et elle nous tient en haleine tout au long du livre. J’ai compris dès le début que cette lecture allait me réserver plein de surprises, à la fois captivantes et effrayantes.
Il se dévore avec fascination et délectation, remplie de suspens à vous donner des frissons. Une histoire riche en émotions !!!
Tout le long de cette lecture, on reste captivé par les personnages, on se pose des milliers de questions ?? Surtout sur Nathan ? À chaque page tournée, je n’arrête pas de me dire, mais il est complètement dingue…. Jusqu’ou il va aller !!! Et surtout s’il allait arriver à ses fins.
Les personnages quels qu’ils soient sont intenses, profond et captivant. Une très bonne lecture.
 
Alors, Êtes-vous prêt à explorer l’interdit ?
Je tiens à remercier Sonia Alain pour l’envoi de son livre
sans-titre-38
 
Résumé,
Quels fantasmes deux amoureux seraient-ils prêts à explorer avant de franchir l’interdit ?
Max est un jeune professionnel ambitieux qui espère pimenter sa relation amoureuse en faisant découvrir à sa douce des délices charnels jusqu’alors inconnus. Annabel, de nature timorée, est de plus en plus déchirée entre le tempérament de feu de Max et son propre côté puritain. Arrive même un moment où elle pressent que la stabilité de son couple dépendra de son ouverture. En dépit de ses réticences, elle décide de repousser les limites de sa pudeur.
À partir de cet instant, elle est entraînée dans une spirale de volupté. Cette vrille est cependant insidieuse, surtout lorsque Nathan, l’associé de Max, s’immisce dans leur vie pour mener la danse.
La frontière entre le fantasme et la réalité s’en trouve dès lors ténue, et les interdits des uns deviennent les libertés des autres. L’amour peut-il vraiment survivre à de tels excès de luxure, au seuil de la décadence ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s